February 1, 2013
#Music #Interview | Idylle Mamba:'J'ai dû inventer un style propre à moi'


Une douceur musicale, une conquête artistique  et un arôme indigène, tels sont les éléments qui font d’ Idylle Mamba une artiste complète et captivante. Originaire de la République Centrafricaine, Idylle apporte sa richesse culturelle au Cameroun et continue à améliorer son art à travers les belles expériences. Très bientôt,  la jolie centrafricaine offrira à son public un tout nouvel album riche de ses influences musicales. Mais en apéritif,  Idylle présente une toute nouvelle chanson dont le vidéogramme satisfait la particularité traditionnelle et Jazzy de la musique de cette chanteuse.
C’est donc le moment d’en parler avec l’artiste. Idylle dévoile la signification de sa nouvelle chanson, partage ses plus belles rencontres et parle de ses influences musicales. A lire ! 

Afroziky: De quoi parle ta nouvelle chanson « Karne Ma » ?

Idylle Mamba: "Karne Ma" veut dire " Dites-moi." La chanson parle de la sorcellerie africaine en générale. Je me pose la question de savoir pourquoi la sorcellerie ne peut-elle pas soigner les gens. On a déjà la misère et la souffrance qui nous accompagnent. Faut-il encore y ajouter la sorcellerie?

Si tu devais répondre à cette question que dirais-tu? Pourquoi est-ce que la sorcellerie est malsaine?

Elle est malsaine parce qu'on s'en sert juste pour faire du mal autour de nous. Pourtant, il y a des gens qui la pratiquent sous une autre forme ; par exemple les guérisseurs ou tradipraticiens s'en servent pour soigner les gens.

La chanson est en Béti?

Ewondo.

J'ai l'impression que tu es une adepte du Blues. Quelles sont tes influences musicales?

Exacte ! J’adore le Blues même si je ne prétends pas être une Blues woman. Mais cette musique me touche au plus profond de moi et me fait sentir ce qu’ont vécu nos ancêtres du temps de l'esclavage. Le Jazz aussi me passionne énormément.

Donc il y aura plein de Blues et de Jazz dans ton nouvel album?

Non pas du tout, juste des sonorités. Je mets plus l’accent sur les rythmes de chez moi et ceux d'ailleurs sans pour autant me mettre la barrière. On me demande souvent quel genre de musique je fais et je n’avais jamais de réponse à cette question. Alors, j'ai dû inventer un style propre à moi qui est le " Centrafrik-ailleurs" pour expliquer tout ce mélange qu'il y a dans ma musique.

Tu vis toujours au Cameroun? Comment est-ce que le Kamer te traite?

Je suis toujours au Cameroun, je m'y sens toujours aussi bien, je suis toujours bien traitée. Ahhhh ! Je ne pouvais pas rêver mieux, merci mille fois au peuple camerounais pour leur générosité.

Tu as aussi dû faire de très belles rencontres musicales pendant ta carrière. Parle-moi des plus remarquables.

J'en ai faites plusieurs en effet ! J’ai rencontré lors de ma résidence à Paris le chanteur haïtien Wooly St Louis qui était en résidence ; on a joué ensemble à la Cité Des Arts de Paris. J’ai également rencontré le guitariste ivoirien Eric Kerridge qui joue aux coté du chanteur centrafricain Bibi Tanga. C’est même lui qui joue la guitare principale dans ma nouvelle chanson. Mon plus grand honneur était de bosser avec un des plus grands guitaristes de chez moi qui s'appelle Saladin Ferreira, il joue la 2eme guitare dans "Karne Ma" et plein d'autres chansons dans l'album. Ma unième rencontre avec Lokua Kanza, mon idole, restera le plus beau souvenir de cette résidence à Paris.

Qu'est-ce que la musique représente pour toi?

Elle est toute mon âme, elle me hante c’est comme une drogue pour moi ; je ne peux pas m'en passer. Je ne sais rien faire d'autre que la musique parce que je ne veux rien faire d'autre que la musique; elle me donne la force de surmonter tous les obstacles qui se dressent devant moi. Ouf ! Elle est ma raison de vivre.

Un dernier mot?

Singuila (merci) du fond du coeur.

Retrouve Idylle Mamba sur Facebook


0 messages:

Post a Comment

SHOP


Cool Merch Coming Soon...

Be Social w/ Afroziky




About | ©Afroziky 2018